PAGE D'ACCUEIL
SOMMAIRE DU SITE
INDEX ET TABLE DES MATIERES
SOMMAIRE DES ARTISTES ET EDITEURS
SOMMAIRE ERGON
SOMMAIRE ERGON-EDITEUR
SOMMAIRE CARTES POSTALES
SOMMAIRE PAGES DIVERSES
SOMMAIRE ACTUALITES
TARIF ERGON ET ERGON-EDITTEUR
 
PAGE PRECEDENTE
SOMMAIRE LETTRE ERGON
PAGE SUIVANTE
 
 
RGON
 
®.gon.33
 
Numéro de JANVIER 2005
© la lettre d'information d'ergon-editeur.fr et artistes associés ©
 
HTMel à parution irrégulière, consacré à la peinture d'Ergon et éventuellement celle des autres, aux arts plastiques et graphiques, à l'art postal et à la carte postale moderne d'illustrateurs - tous les numéros d'®.gon sont disponibles sur le site ergon-editeur.fr.

Pour l'impression du texte l'utilisation du format portrait est suffisante. En fonction du navigateur, il faut dans certains cas utiliser le format paysage pour pouvoir imprimer toutes les images.
 
SOMMAIRE
 
SOMMAIRE
ÉDITORIAL
 
PH 1450
© ERGON
Un mur à Cotonou
 
Intedir d'irine
 
Effectivement, quand on joue aux explorateurs au long cours, un problème se pose quand on veut se soulager. Que l'irine soit intedir n'est pas vraiment un gros handicap, il suffit, après avoir refermé le robinet, de courir à toute allure, afin d'échapper à toute sanction. Mais justement, parlons-en, quand on a la courante et le pantalon baissé c'est déjà plus compliqué, d'autant plus compliqué que, avant de pouvoir la baisser, la culotte, il faut avoir trouvé le petit coin le plus adéquat, ce qui dans certains pays n'est pas une évidence. Car même dans la nuit la plus obscure, quand vous vous croyez seul dans la nature hostile, vous vous rendez compte au passage d'une mobylette, que dans la lumière blafarde, comme dans la tombe d'Abel, un œil grand ouvert vous regarde, que dis-je un, non deux yeux vous observent. D'où sortent-ils, nul ne le sait, mais comment voulez-vous dans ces conditions iriner en paix et plus si affinités.
Dans certains pays iriner est un mal bénin, mais çà le fait mal quand çà ne passe.
À propos d'irination, vous avez probablement été fort irrités de ne plus voir paraître votre lecture préférée. Nous aussi ! Mais que voulez-vous, on ne peut pas obliger le petit personnel de la rédaction à cravacher jour et nuit, alors qu'il est si mal payé. Mais, comme l'Enfant Jésus qui apparaît tous les 25 décembre, la lettre est de retour en 2005. Nous vous préparons déjà celle de 2006, c'est-y pas sympa !
SOMMAIRE
LES PENSÉES PROFONDES
 
 
"J'ai une Rolls, une Bentley et deux Jaguar. Mais je ne les conduis pas, c'est trop snob !" - Bonny TYLLER

"Il y a deux choses que l'expérience doit apprendre : la première, c'est qu'il faut beaucoup corriger; la seconde, c'est qu'il ne faut pas trop corriger." - Eugène DELACROIX

"La vie est une tornade de merde, dans laquelle l'Art est notre seul parapluie" - un personnage d'une œuvre de Mario VARGAS LLOSA

"Jeunes peintres, peintres incompris ou tardivement compris, pas de haine. La haine est un parasite qui dévore." - Henri MATISSE

"Point n'est besoin d'élever la voix quand on a raison" - PROVERBE CHINOIS
 
SOMMAIRE
ACTUALITÉS
 
 
DRAGUIGNAN 2005
© AACV
L'affiche du salon 2005
 
L'association des Amis Cartophiles Varois organise les 12/13 février 2005 à Draguignan son 24e SALON DE LA CARTE POSTALE ET TOUTES COLLECTIONS. Le sujet de l'exposition et de la série de cartes postales éditée à cette occasion est "La télé de papa".

Marc LEDOGAR a maintenant son propre site internet, qu'il fait de ses propres mains qui nous l'espérons sont lavées au moins une fois par jour : http://art-ledogar.com. Ce site est consacré à l'œuvre plastique de l'artiste, qui nous prépare un site consacré exclusivement aux cartes postales de... Marc LEDOGAR.

LOREN a également son propre site internet sur lequel on peut découvrir un échantillon de son travail de peintre et de verrier : http://www.viviwen.com/loren/index.htm

Le 17e Festival de la Carte Postale et du Graphisme Festicart’ aura lieu les 11/12 juin 2005 à F 95880 Enghien les Bains. Le thème de la série de cartes postales éditée à cette occasion sera le jazz, mais pas la java, car la carte postale moderne n'a pas vocation à devenir un zouk torride.

Il paraîtrait, selon un courrier envoyé par monsieur Charles Aimé de Villeurbanne, qu'il se serait tenu à Singapour un exposition de 59 lions en même temps qu'à Lyon. D'autres informations sur le site : http://www.singart.com.sg/news.asp

L'Echo de la Timbrologie N°1778 en vente en kiosque au prix de 4,50 € a fait sa une sur le Mail Art avec un article de 3 pages.

La carte délivrée aux artistes affiliés à la Maison des artiste ne permettait plus d'entrer gratuitement au Musée du Louvre, mais il paraîtrait aux dernières nouvelles que ce ne soit plus le cas. Il leur fallait acquérir un carte professionnelle annuelle d'une valeur de 30€ pour pouvoir déambuler dans ce musée probablement au bord de la faillite. Heureusement il reste une catégorie professionnelle qui garde le droit de visiter gratuitement ce temple de la culture, ce sont les... les... les... OUI ! GAGNÉ ! les fonctionnaires du Ministère de la Culture ! Après les usines presse-bouton sans ouvriers syndiqués, vivement les usines d'Art sans artistes même pas syndiqués.

Daniel Brugès était présent à la 23e Foire aux Livres de Brive-la-Gaillarde les 5, 6 et 7 novembre avec ses trois derniers livres.Cette foire est la deuxième de France de par sa fréquentation et le nombre d'auteurs présents. L'auteur nous a dit : "Robert Sabatier, Claude Michelet, Patrick Poivre d'Arvor, Didier Van Cauwelaert et tous les autres n'ont qu'à bien se tenir !" Nous espérons que les auteurs se sont bien tenus. Brugès fait aussi partie des invités de la 5e Biennale du carnet de Voyage de Clermont-Ferrand les 20 et 21 novembre avec son dernier ouvrage Mon Cantal, carnet d'un voyageur d'ici. Ses aquarelles sont en train de se préparer à danser la valse des dédicaces.

Dernières nouvelles sur le front de la libération et de la démocratisation de l'Irak : nombre de morts indéterminé coté irakien, probablement surtout des civils, environ 1400 morts coté américain, essentiellement des militaires plus ou moins volontaires. Nous ne connaissons pas le nombre de blessés et mutilés coté irakien ; du coté américain ils seraient environ 10.000.

Une toile de Paul Gauguin, Maternité II, vient d'être vendue aux enchères pour la somme record de 39,2 millions de dollars. Un portrait d'Amedeo Modigliani, Jeanne Hébuterne, a été échangé pour la modique somme de 321.368.000 dollars. Qui a dit que le marché de l'Art avec un très grand A et un immense porte-monnaie est de plus en plus terne ?

Un tableau d'Andy Warhol, Mustard Race Riot, s'est vendu 15,1 millions de dollars. Nous espérons que les héritiers de l'artiste touchent des droits de suite. Ce serait dommage de passer à coté d'une telle manne qui ne tombe pas vraiment du ciel.

Une gravure de Pablo Picasso intitulée Le repas frugal s'est vendue 885.281€ dans une vente aux enchères à Londres. Cher du cm² de chiffon. On va pouvoir en payer des repas, à tous les pauvres de la capitale des grand bretons.

Le 3e Salon de l'image et de l'écrit aura lieu les 11/12 juin 2005 (vous avez bien lu, à la même date que le célèbre salon Festicart' d'Enghien-les-Bains) à F 86500 Montmorillon dans la Vienne. Il y aura des cartes anciennes et modernes, des vieux papiers, des négociants et 50 illustrateurs, un forum collectionneurs ainsi que des expositions, des animations et des spectacles. Il sera édité à cette occasion une série de 50 cartes postales sur le thème du chat. Pour tous renseignements veuillez vous adresser à Gaston TOURAINE du Club Carto MJC : Tél. : 00.33.(0)5.49.91.00.39

Deux nouvelles cartes postales de motos anciennes, Scott-BSA-Cheney et Collier-Matchless500-1912, dessinées par Marc VOLLARD - Prix des cartes postales imprimées en quadrichromie offset sur carton à 500 exemplaires : 1.50 € à l' unité (paiement en timbre) + 1 enveloppe timbrée - 12 € les 10 (chèque) + 1 enveloppe timbrée à 0.75 € - Marc VOLLARD - 69 rue du faubourg Saint Léger - 27000 ÉVREUX - Tél. : 00.33.(0)2.32.24.05.36 - Mel : marc.vollard@wana

Nous venons d'apprendre grâce à la lettre d'information du Ministère de la culture et de la communication n° 121, quelles étaient les grandes dates de l'année culturelle 2004 en France - Janvier : 2004, année George Sand - Louvre, nouveaux espaces pour les arts de l'islam - Février : rien, oui j'ai bien écris RIEN, il ne s'est rien passé en février - Mars : RIEN, il ne s'est rien passé en mars non plus, ah si, le 31 mars a été nommé le nouveau ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabre. Ouf ! Il a failli ne rien se passer en mars - Avril : RIEN, décidément il ne se passe rien dans ce pays - Mai : la lutte contre la piraterie. Ministère de la culture et multinationales de l'industrie culturelle, même combat - Juin...
 
SOMMAIRE
EXPOSITIONS ERGON DE 2005
 
 
SHARJAH ART MUSEUM
 
Ergon a participé avec une œuvre à l'exposition d'art postal ARTCARD au SHARJAH ART MUSEUM (art postal) - P.O.Box 19989 - SHARJAH - United Arab Emirates. Les dates d'exposition des envois ne sont pas encore connues.

6e BIENNALE LYONNAISE
 
Ergon a participé avec Martian AYME à la 6e Biennale Cartophile de Lyon organisée par madame Annie Charvier qui a eu lieu les 22 & 23 janvier 2005 à l'ESPACE TÊTE D’OR - 163, boulevard Stalingrad - F 69100 VILLEURBANNE
 
SOMMAIRE
COURRIER DES LECTEURS
 
 
Je profite de ces corrections grassement payées pour te signaler gratuitement qu'à Lyon la saucisse, elle est d'ailleurs, de Strasbourg, Morteau, Francfort et autres lieux mal fréquentés... et qu'à Lyon il n'y a d'indigène que le saucisson, et pas n'importe lequel, c'est évident... je t'en dirai peut-être plus une autre fois si tu es sage ! - Martian

Merci Ami, en cette période de canicule, cette pluie d'étoiles, accompagnée de clowneries, me rafraîchit l'esprit et le cœur. - Gérard

Heureusement je sais que tu étais en vacances, ce qui nous fait rêver un peu tous les jours. A suivre... - Marc

Mission terminée, PATRON, vous pouvez prendre vos six semaines de vacances, que j'espère studieuses,... Denis G. m'a immédiatement contacté, à la lecture de la lettre, pour me "remercier" il doit vous envoyer un courriel... A propos je suis tombé sur les fesses, à la vue d'une œuvre d'un de vos confrères un certain Botéro... Je vous signale que je ne suis jamais en vacances mais en mission. Bien à vous, bon voyage avec Marie qui a beaucoup de constance. Respectueuses salutations à notre REC - RAY THAUG

Bonjour cher maître. J'ai parcouru votre mel N° 32, j'y ai lu quelques lignes sur le Festival d'Avignon. Je vous adresse donc quelques images de plus que celles fournies par votre correspondant attitré "pas de guerre" , heureusement pour nous !!! Vous y verrez des CP de Kouper, des photos d'intermittents en colère et des affiches par centaines (ce qui fait le charme des lieux). Également un cliché du lion de Renato MONTANARO. Très sympathique "exposition" qui permet de découvrir Lyon et de marcher... car certaines prises de vue se méritent... Merci d'avoir cité mes pages réalisées sur cette manifestation. Je ne sais pas si vous avez eu le loisir de regarder les créations de chaque artiste (il y a des fenêtres de pub qui s'ouvrent et qui rendent vite indigeste la ballade)... il parait qu'Internet à un coût... Éventuellement tentez le quizz, tout au moins faite moi connaître votre "lion préféré". Voyez peut-être la page Liens, ce type d'exposition a eu lieu à Bruxelles en 2003 avec des vaches, cette année à Prague et en 2005 il y aura des chevaux dans les rues de Bruxelles. Vous pourrez voir également les malheurs qu'ont subi quelques fauves en passant par le lien médias. Celui de BEN a perdu son panneau, un autre des musiciens, voire un morceau d'aile. Les artistes sont parfois incompris... Denis GONÇALVÉS

Salut Ergon (mais non, ne prend pas cet air gon !) (on te l'a jamais faite celle-là, hein ? Si ? ah...) Sympa d'avoir mis à jour (enfin presque) mon CV sur ton site. Je dis "enfin presque" car le nom (on dit "la devise") de mon bateau a changé (j'y suis un peu pour quelque chose). Il porte désormais fièrement la devise "M.S. Blue Berry", et vient d'aller se faire admirer, avec ses nouvelles couleurs (bleu, of course) sur la Saône et la Seille (une bien jolie rivière). Ci joint en PJ, deux jolies photos de l'unité navale en question, au pont-canal de Digoin. Bien à toi, amitiés. Ch.
Salut Maître ! Merci pour la modif', j'irai voir. Ton site est assez classe, tu sais ? En tous cas, il te ressemble bien sur le plan graphique. Sur le canal du Centre et les rivières en général, on voit souvent planer de grands hergons cendrés (on te l'avait déjà faite, celle-là ?) Quand tu étais à Digoin t'avais plus beaucoup de route à faire pour Clermont. Mais que diantre allais-tu faire à Clermont ? Tu y avais une maîtresse ? Charles BERG

Enfin je consulte le fameux ergon, site superbe - LOREN

Un peu l'alternance des cultures 1 jour/2 peut-être avec ta photo du jour. A la longue..... ce n'est que mon humble avis sans vice - Marc

Je vois que Monsieur donne désormais dans la voiture de course... Monsieur a les moyens ! Je vois que Monsieur non seulement gribouille sur des cartes postales mais en plus qu'il gribouille maintenant sur ses photos... Monsieur a le sens du gribouillage ! Heureusement, Monsieur a du talent, mais, imagines si tout le monde se met à gribouiller sur ses photos ! Tu me diras, c'est pas nouveau, en effet j'ai déjà vu ça dans des expos dites d'art contemporain, donc Monsieur est contemporain et roule dans des voitures de sport, j'en ai de la chance d'avoir des amis comme monsieur. PBL

Alors monsieur Ergon et cette lettre... elle se fait attendre... d'une parution mensuelle au jour près, elle devient aléatoire et semble-t-il trimestrielle... Qu'arrive-t-il : manque de personnel (ou 35 heures) - manque d'idées... - manque de textes... - Manque de stimulation ou ras le bol. Allez courage à vos écrans. Au revoir. Restez sobre. - Charles AIMÉ de Villeurbanne.

Salut l'Artiste ! Et merci pour tes bons vœux et pour tout ce que tu fais de positif pour la création de cartes postales contemporaines. C'est du bon travail et je souhaite que tu en sois récompensé comme il se doit. Avec mes meilleurs et mes amicales salutations depuis le Musée de la Carte Postale d'Antibes, (qui voudrait bien accorder une place plus grande à la cp contemporaine mais qui manque d'espace pour cela pour l'instant) Très cordialement, Christian DEFLANDRE.
 
SOMMAIRE
FOIRE AUX QUESTIONS
 
 
C'est quoi l'ubiquité ?
 
D'après le dictionnaire que nous avons consulté pour être sûr de ne pas dire une Grôss Konnerie, c'est le fait d'être présent simultanément dans plusieurs lieux. Et en théologie c'est une faculté de Dieu d'être présent partout au même moment.

C'est quoi un illustrateur ubiquiste ?
 
C'est un illustrateur qui a la faculté d'être présent les 11/12 juin 2005 simultanément au 17e Festival de la Carte Postale et du Graphisme Festicart’ à F 95880 Enghien-les-Bains près de Paris et au 3e Salon de l'image et de l'écrit à F 86500 Montmorillon dans la Vienne. L'illustrateur qui réussira cet exploit pourra à juste titre être considéré comme le Dieu de la carte postale contemporaine. Manquerait plus que les Journées Nantaises de la Carte Postale qui se tiennent habituellement en novembre décident de déplacer leur rendez-vous à cette même date pour ne pas donner l'impression de faire bande à part.
 
SOMMAIRE
L'HUMEUR D'UN JOUR
 
 
PATRICK BLANCHARD
 
Mercredi 3 novembre 2004
 
Noirs désirs
 
BLA 91
BLA 92
© PATRICK BLANCHARD
© PATRICK BLANCHARD
Victor Noir
André Gill
 
Le corps a ses raisons, que la raison ne connaît pas.
 
Non, il n'y a pas d'erreur, il ne s'agit pas du cœur, je connais mes textes, et si je vous parle de corps, à Dieu ne plaise, ce n'est pas pour renier le très pieux Blaise Pascal… Même si les corps dont il s'agit ont l'étrange particularité d'évoluer à travers les allées du cimetière parisien du Père-Lachaise.
 
Et ben, dites donc, c'est gai, vous vous dites, l'humeur du jour…
 
Disons que c'est pas triste…
 
Et puis c'est la Toussaint après tout.
 
Franchement, si on ne parle pas de cimetière à la Toussaint, quand est-ce qu'on va en parler ?
 
Quand même pas à Noël ?
 
Vous me voyez, entre la bûche et la dinde… Ça ne se fait pas.
 
On ne parle pas de cimetière, autour d'une crèche.
 
À part à Bethléem et dans les territoires occupés.
 
À Noël, d'ailleurs, on ne dit pas non plus, "ça sent le sapin"… Pourtant, on pourrait.
 
Même si le sapin de Noël ne sent pas toujours le sapin. Il sent la bougie, il sent parfois le graillon à cause des guirlandes de boudin blanc, il sent les pieds avec tous les souliers qu'on lui met autour, que même parfois on se croirait à la mosquée, alors que c'est toujours une fête chrétienne, et il sent encore, un tout petit peu, "le petit jésus", qu'on a aspergé d'encens (non pas d'essence) et de myrrhe, pour qu'il supporte l'odeur des pieds… de l'âne… et du bœuf.
 
Bref à Noël ça sent tout sauf le sapin… Et ça sent souvent l'argent. C'est pas peu dire, quand on sait que l'argent n'a pas d'odeur…
 
Noël, c'est la fête du petit jésus, qui était très moderne, puisqu'il est né in vitro, et c'est la fête de tous les enfants. En France, les enfants, on les emmène au cinéma, voir le dernier Disney ou revoir les 101 dalmatiens, dans leur niche, et pour ceux qui sont vraiment croyants et qui ne croient pas au Père Noël…on les emmène voir le fils de Dieu, dans la crèche… avec son âne et avec son bœuf, car on aime bien les fermes, en France.
 
C'est ainsi et c'est dans l'ordre des chose : la crèche de Noël, c'est à Noël, et le cimetière avec la mamie, c'est à la Toussaint.
 
Et la ferme célébrités avec la Danielle Gilbert ?
 
C'est entre avril et juin, après le salon de l'agriculture car en France on aime bien les fermes… Et c'est sur TF1.
 
Pour l'instant donc, revenons à notre tradition du jour et allons au cimetière.
 
La Toussaint, il faut bien l'avouer, c'est un peu triste comme tradition. C'est pas vraiment la fête, surtout pour les enfants. C'est sans doute pour ça qu'on a inventé Halloween, pour les amuser un peu et leur faire passer la corvée annuelle du fleuris "sage" de la tombe du papy, avec mamie tout en noir, surtout qu'elle est bien triste, mamie, depuis qu'il est "parti", l'papy, même si elle s'est fait plein de copines, depuis.
 
Et puis, la corvée terminée, on se dépêche d'oublier l'éphémère passage de l'autre côté du mur, on range ses robes noires, ses araignées, sa gueule d'enterrement, sa tête de potiron et le cimetière… on le laisse "tomber", si j'ose dire.
 
C'est qu'on n'a plus le temps. Il y a les fêtes de fin d'année à préparer. Et puis, juste après, il y a le blanc, on va pas ressortir les robes noires, et après c'est mardi gras… Vous vous voyez, vous, de nos jours, aller au cimetière avec des crêpes… Ensuite il y a le salon de l'agriculture… puis la ferme célébrités et voilà… les grandes vacances sont déjà là. Alors le cimetière, on se dit que ça attendra la rentrée..
 
De toute façon, c'est sûr, on y va toujours à la Toussaint. Même qu'on achète un très beau chrysanthème pour qu'il dure au moins jusqu'à Noël…
 
Tout ça pour dire, qu'à part à la Toussaint, le reste du temps, les cimetières, c'est finalement pas très fréquenté. Par les gens normaux, j'entends, enfin les gens comme vous et moi, quoi.
 
Et bien, figurez-vous qu'il y a pourtant dans les cimetières, des gens "para-normaux" sans doute, qui y vont très souvent et pour qui, le cimetière, c'est un peu comme une drogue…
 
Sur quel terrain glissant il nous emmène, le chroniqueur…
 
C'est sans doute parce que c'est la Toussaint.
 
C'est vrai, en général il pleut. Autrement ce serait pas un temps de Toussaint.
 
Forcément, quand il pleut le terrain glisse… surtout à cause des feuilles mortes qu'on n'a pas eu le temps de ramasser à la pelle, parce que dans les cimetières, les pelles, elles servent à autre chose qu'à ramasser des feuilles mortes… Donc prenez garde, si vous allez au cimetière, ces temps-ci, même si c'est la saison, faites quand même attention… C'est comme pour les champignons. Attention. Danger de mort… ou tout au moins de glissade, voire de dérapage.
 
Il y en a que ça ne dérange pas de déraper et qui y prennent même un certain plaisir.
 
Dans un cimetière… du plaisir.
 
Enfer et damnation.
 
C'est ainsi qu'il paraîtrait que des bacchanales se perpétueraient, assidûment, derrière certains bosquets du Père-Lachaise, laquelle chaise, un chaise longue… à la longue, commencerait à être plutôt défoncée…
 
Quelle aventure !
 
Sous prétexte d'un promenade romantique… Chopin, Balzac, Musset, il y en aurait des, qui, emportés par leur romantisme, s'y laisseraient même enfermer la nuit pour des ballades au clair… et aux chairs de lune.
 
.Relisez "Les nuits" de Musset, c'est très romantique.
 
Ne vous étonnez donc pas si vous entendez des voix, un soir, en longeant les murs du Père La chaise. Dites vous bien que ce n'est pas une vue de l'esprit, même si le cimetière n'en manque pas, et que vous n'êtes pas sourd non plus, ce qui tendrait à démontrer que, contrairement aux idées reçues, la masturbation ne rend pas sourd.
 
Si j'ai parlé de "para-normaux" c'est que l'esprit du lieu s'y prête, bien sûr.
 
N'allez pas imaginer que ce sont pour autant les adeptes du spiritisme et les "fans" d'Alan Kardec, qui, dés potron minet - dès potiron minet comme on dit désormais à la Toussaint - hantent la tombe du maître pour lui toucher le front, qui se risqueraient à y passer la nuit.
 
Ce n'est pas davantage autour de la tombe de Jim Morrison où se consomment pourtant nombre de spiritueux que les limites sont franchies.
 
C'est en fait autour d'une autre tombe, bien particulière, que se livrent d'étranges ballets, et c'est sur la tombe même que d'étranges "sorcières", forcément lubriques… voire lubrifiées, chevauchent de biens étranges balais, pas si volants que cela.
 
Il s'agit de la tombe de Victor Noir.
 
Victor Noir était un jeune homme romantique, qui se piquait d'écriture comme Victor Hugo, qui était républicain comme Victor Hugo, mais qui eut un destin beaucoup plus tragique que Victor Hugo puisqu'il mourut très jeune, vingt-deux ans, à la différence du poète, quatre vingt deux ans et des poussières…
 
Noir était un nom d'emprunt qu'il avait pris en débutant sa carrière de journaliste. Cela ne lui réussit guère… car il se fit bêtement abattre, au tout début de cette carrière, d'un coup de revolver par un cousin de Napoléon III… et cela à l'occasion d'un duel auquel il ne participait d'ailleurs même pas lui-même, sinon en tant que simple témoin… Ce qui prouve la fragilité des témoignages… Une bavure, en quelque sorte.
 
L'affaire fit grand bruit à l'époque, et la balle fit grand trou dans le gilet et dans la chair du jeune homme.
 
Dix mille personnes suivirent son enterrement aux cris de "à mort l'empereur". Ça tombait bien, c'était en 1870.
 
Juste avant la Commune.
 
Le jeune homme avait été si bien abattu que lorsque la République fut restaurée et qu'il s'agit de lui construire une sépulture on décida, dans le cadre d'une souscription nationale, de le représenter d'une façon très réaliste, grandeur nature, à terre, avec un trou de balle bien visible, sur son gilet.
 
C'est le sculpteur Dalou qui fut chargé du monument.
 
Malignité de sa part, ou souci de réalisme vis à vis d'un jeune homme, romantique certes, mais avant tout dans la force l'âge, Dalou sculpta, avec application, en dessous du gilet, une protubérance prometteuse qui n'a cessé de faire regretter à plus d'une, que le jeune romantique… s'en soit si vite allé !
 
L'effet est en outre accentué par le déboutonnage du premier bouton du pantalon du jeune monsieur.
 
Je vous laisse imaginer… l'effet que cet effet fait !
 
Pour un coup d'effet, c'est un coup de maître.
 
Dalou, faut-il le rappeler, est l'auteur de la généreuse statue intitulée "le Triomphe de la République"… qui orne la Place de la Nation.
 
Dalou était un sculpteur généreux.
 
Grâce à Dalou, Victor Noir est resté gravé dans les mémoires… et dans bien d'autres parties intimes…
 
Si je vous en parle, aujourd'hui, c'est que la statue, qui a toujours, depuis son… peut on parler d'érection" lorsqu'il s'agit d'un gisant… suscité bien des émois, suscite en outre, désormais des polémiques abondamment relatées, ces derniers jours, dans la presse parisienne. Le Parisien "libéré" notamment, s'en est fait l'écho sur une pleine page, dans son numéro du jeudi 7 octobre dernier.
 
"L'affaire" en soi, n'est pas vraiment nouvelle. Un "parfum" de scandale a toujours plané autour de l'homme de bronze qui savait murmurer à l'oreille des passantes romantiques qu'il savait également… ne pas laisser de marbre !
 
Les meilleurs chroniqueurs de Paris et les essayistes du Père-Lachaise ont tous mentionné l'aspect "remarquable" du monument avec des allusions, plus ou moins ou voilées selon les auteurs, aux débordements qu'il provoquait.
 
Ainsi Marcel Le Clere écrit-il dans un ouvrage intitulé "Guide des cimetières de Paris" - Édition Guides Hachette : "Il n'existe pas seulement des pensers et des contacts mélancoliques sous les cyprès. Au Père-Lachaise, un certain nombre de messieurs vont admirer et toucher les seins d'une charmante nymphette… tandis qu'en se cachant d'avantage, plusieurs femmes, isolées ou en groupe concerté, viennent rendre hommage à l'apparente virilité de Victor Noir"…
 
Le plus explicite est sans conteste Michel Dansel, auteur de nombreux ouvrages sur Paris et lauréat de plusieurs prix littéraires qui, dans une édition chez Denoël datant de 1987 de son ouvrage " Les cimetières de Paris, Promenade insolite, pittoresque et capricieuse", écrit :
 
"Le jeune homme est représenté dans le bronze d'une admirable manière avec, à un certain endroit de son pantalon, une proéminence très expressive, du moins pour les dames et les demoiselles qui viennent ici pour y passer un doigt rêveur, pour y poser des lèvres goulues ou même pour chevaucher allègrement Victor, considéré comme le chantre de la virilité…Certaines fanatiques se frottent le dahlia sur la bosse magique et font le vœu de rencontrer un homme viril, d'avoir un enfant ou de se marier dans l'année "…
 
L'auteur précise, dans une nouvelle édition rebaptisée en 2002, chez Jean Cyrille Godefroy "Les cimetières de Paris : Promenades historiques, anecdotiques et capricieuses" : "L'objet de convoitise, en relief sur le pantalon du jeune homme, brille en permanence d'un éclat très révélateur. Mais Victor Noir n'est pas que la coqueluche des midinettes, il y a des dames du meilleur monde qui, sans dessous, viennent aussi le consulter !"
 
On ne peut être plus clair.
 
Alors, pourquoi, brusquement, le sujet agite-t-il autre chose que le "dahlia" de dames, bien mises ou sous mises, et secoue-il soudain, les organes de presse parisiens.
 
Parce que la Conservation du cimetière a décidé de mettre fin à ces agissements que la morale réprouve. Vu le lieu, ça se comprend, mais depuis 1890 que le monument est érigé… elle a mis du temps à s'en rendre compte…
 
En fait, c'est plus "vicieux" que cela, si l'on ose dire, ou plus hypocrite, puisque, c'est sous couvert de "culture" et d'"histoire", que la Conservation ne tolère désormais plus que l'on s'approche du monument… car le dit monument est désormais en voie de classement en monument historique.
 
Qui dit "classement" dit "pas touche" et du coup… voilà Victor entouré de barrières de sécurité, pour ne pas dire ceinturé de chasteté.
 
Un panneau explique le pourquoi du comment avec force indignation vis a vis de prédateurs qui ont jadis abusé du bonhomme, à travers des "attouchements indécents"...
 
Victor Noir vient donc, en quelque jours, de se refaire une virginité !
 
Mais jusqu'à quand ? Car je ne vous dit pas, du coup… le monde que les barrières attirent !
 
Jamais, finalement Victor n'aura été autant célébré.
 
Derrière les barrières, des fleurs, jetées à la volée, s'accumulent, chaque jour de plus en plus nombreuses, …entre les jambes de notre héros.
 
Noir désirs… diront certains.
 
Beaucoup de buis pour rien vous rétorqueront d'autres !
 
Toujours est-il que si vous vous baladez au Père-Lachaise, faîtes le détour, le monument en vaut la peine…
 
Victor, victorieux !
 
Cela n'aurait sans doute pas manqué d'amuser André Gill, le célèbre chansonnier, "ami des artistes pauvres", qui a donné son nom au cabaret de Montmartre "le Lapin Agile" et qui repose, en pleine lumière, non loin de la tombe du célèbre Victor, provisoirement dans le Noir !
 
Paris le 3 novembre 2004
 
Patrick Blanchard
 
SOMMAIRE
LES DROITS DES ARTISTES
 
 
DAN STEFFAN
 
C'est pas gagné
 
Témoignage :
Il y a un peu plus de deux ans, une petite bourgade du vignoble me proposait une exposition en collaboration avec un groupe de jeunes musiciens contemporains. Il s'agissait d'une installation de sculptures. Et d'une recherche musicale liée à mon travail. Un projet séduisant, vu la qualité de ces jeunes musiciens qui aujourd'hui sont installés près de Hanovre. Les choses se sont gâtées lorsque nous avons abordé les questions financières : la ville initiatrice du projet prétendait louer la salle municipale aux artistes, et demander une participation financière pour le carton d'invitation. Après discussion sur le droit de présentation publique, et le droit d'auteur (j'ai expliqué à l'adjointe à la culture que c'était plutôt à la mairie de cette petite ville de rémunérer les artistes au regard du droit d'auteur), elle m'a dit: "vous avez raison, mais je n'ai pas de budget pour rémunérer les artistes." J'ai pris la décision de ne pas faire cette expo. Il y a quelques semaines, je rencontre cette dame à un vernissage et elle me dit: "grâce à vous les choses avancent, j'ai obtenu la gratuité pour les artistes qui exposent à Turckheim".
Bien sûr les choses avancent lentement. Mais si cela ressemble à un travail de fourmis, il y va de la conscience de chacun pour nous faire entendre... et plus nous prendrons le temps d'exposer notre point de vue et nos difficultés plus nous approcherons du but légitime de voir notre travail reconnu en tant que tel et justifiant rémunération, plutôt que de nous battre pour un pseudo-revenu compensatoire qu'il porte le nom de RMI, aide de base à la création ou autre.
Quant au droit d'auteur c'est pas gagné ! Un journal régional me propose de publier une de mes œuvres en couverture (demi page) d'une nouvelle qui sera encartée dans le quotidien et tiré à 90 000 exemplaires à l'occasion du salon du livre de Colmar en novembre 2004. Dès que je propose de me payer un droit d'auteur, le projet est annulé sauf bien sûr si je consens à renoncer à ce droit ! "Pas de budget". Là encore je pense qu'il faut absolument que nous soyons solidaires et que nous adoptions tous la même attitude... si nous voulons un jour voir reconnaître notre travail.
Dan STEFFAN
 
SOMMAIRE
LOUVRE SI TU PAIES
 
 
MARTIAN AYME
 
 
Le mépris ça suffit !
 
Dans un article récent le Louvre "s'exonère" de la suppression début septembre de la gratuité aux artistes.
Ce qui est grave, c'est l'abandon d'une tradition qui avait de très bonnes raisons d'être mise en place, à savoir que le Louvre (en particulier...) était le lieu où les artistes, de par leur "métier" et leur place dans la République, devaient pouvoir se "sourcer" et se ressourcer... Le Louvre était de droit et de fait "l'école publique par excellence" des artistes...
Cet abandon ne serait-il pas la preuve que le Louvre ne l'est déjà plus !
Cet abandon ne signifierait-il pas que la culture muséale est devenue pour les mandarins de la culture sans objet pour les artistes !
Cet abandon ne démontrerait-il pas que le virus libéraliste des petits profits à tous crins a déjà totalement miné la culture mandarine !
Cet abandon ne tendrait-il pas à prouver que pour les mandarins de la culture officielle dominante le passé n'a plus aucune importance : du passé faisons table rase !

Cet abandon ne sous-entendrait-il pas que pour être artiste aux yeux de ces mandarins de la culture il n'est nul besoin d'aucunes racines ; l'appartenance à leur culture dominante serait suffisante, et nécessaire !

Cet abandon n'annoncerait-il pas une ou plusieurs générations d'artistes amputés d'eux-même !
Et après ?
 
Martian AYME (Décembre 2004)
 
P. S. Au moment de mettre sous presse nous apprenons que dès l’annonce de la manifestation, la Maison des Artistes a été reçue par Henri Loyrette, directeur président du Louvre qui s’est montré favorable au rétablissement de la gratuité d’accès pour les artistes. Cette gratuité est assortie d’une contrepartie : un partenariat dans lequel la Maison des Artistes et ses adhérents participeraient à la programmation nouvelle du Louvre en matière d’art contemporain, notamment par des interventions...
Réjouissons-nous de cette issue heureuse, tout en restant vigilants. N’oublions plus que l’Association Maison des Artistes, et plus encore dans le monde d’aujourd’hui que dans celui d’hier, représente pour la communauté des artistes une véritable force (elle vient d’en faire la preuve) qui, au train où vont les choses, lui sera de plus en plus indispensable. Et, gardons bien en tête que si le Louvre vient de faire passer son mépris au trépas, les mandarins de la culture sont à cent lieues d’être dans les mêmes dispositions.
 
SOMMAIRE
CASSE TOUJOURS
 
 
MARTIAN AYME
 
 
HALTE AU SILENCE MEURTRIER !
 
Qui sait que depuis 1994, pour se conformer aux règles européennes de la concurrence, l’Imprimerie nationale est devenue groupe Imprimerie Nationale SA, et relève désormais du marché concurrentiel ? Évolution normale, peut-être !
Qui sait que ses locaux ont été vendus (déménagement programmé pour le 1er semestre 2005), et que ses activités de production commerciale vont être réparties sur différents sites que nous espérons mieux appropriés ? Évolution normale, pourquoi pas !
 
Qui sait que l’Imprimerie nationale c’est aussi et surtout un patrimoine typographique, entre autres, irremplaçable ; des savoir-faire élaborés et préservés sur des siècles ; une bibliothèque historique et technique exceptionnelle... ?
Qui sait que rien n’a été prévu pour que les activités de l’Imprimerie nationale qui relèvent de ce patrimoine, et la gestion de ce même patrimoine, puissent se poursuivre sans à-coup, en dehors d’un vague (c’est moi qui ajoute ce mot) "site relais" qui accueillerait son seul atelier de production ?
Qui sait que ceci ne dépend guère pour le moment que de la commerciale SA Imprimerie Nationale et de sa tutelle, le ministère des Finances ?
Qui sait qu’il est pour le moment prévu que ce qui ne relève pas de la production soit "mis en caisse pendant un an" ?
 
Halte-là ! Qui peut croire que dans un tel contexte d’opacité et de silence cette mise en caisse programmée pour un an ne vaudra pas mise en bière pour des lustres, ou pire, enterrement définitif ? Qui peut croire que la dispersion pure et simple de tout ce patrimoine n’a jamais été évoquée ? Qui peut croire que si nous nous taisons il y ait la moindre chance que le patrimoine et les siècles de savoir-faire de l’Imprimerie nationale puissent être conservés et mis à la disposition du public ?
 
Qui sait que le site garamonpatrimoine.org/ vous en dira plus encore ?
 
Martian AYME (janvier 2005)
 
SOMMAIRE
CULS D'ART
 
 
AYM 43
© MARTIAN AYME
La paire de fesses
 
Paires de fesses
 
Nous avons eu l'agréable surprise de recevoir sur notre écran d'ordinateur une belle paire de fesses grises sorties directement d'une quincaillerie, un objet en PVC qui comme les vraies peut servir à l'évacuation, et accessoirement au fantasme d'artiste.
Nous avons donc le plaisir de vous présenter le scan d'art des paires de fesses que Martian Ayme à offert à sa fille Virginie pour sa pendaison de crémaillère et qui nous écrit :
Aujourd'hui, pendaison de crémaillère chez Virginie... Mon "petit cadeau" (entre autres !) a été ce petit objet en PVC pour l'évacuation de sa machine à laver ! Je ne résiste pas à partager avec toi le plaisir que j'ai eu à son achat en apprenant que dans le langage du métier ça s'appelle une "paire de fesses" ; d'autant plus que le lendemain je recevais certaines images de la série 27 ! Je livre à ta méditation la photographie de la "paire de fesses pour évacuation".
 
Quelques autre fesses très artistiques de la série C.DU.Q :
 
CP1266A85
CP1266A7
CP1266A54
CP1266A49
© Martian AYME
© Philippe CHARRON
© Tilo RAUSCH
© Patrick BLANCHARD
    
Et quelques gribouillages d'Ergon :
 
MAQ 262
MAQ 264
MAQ 186
MAQ 349
© ERGON
    
SOMMAIRE
NEUF VIES
 
 
AUTOPORTRAIT
 
SCA 4
© SCARRO
Sans titre
 
John Scarrot dit Scarro à lancé au printemps dernier un appel à contribution à neuf artistes pour qu'ils participent à un projet annuel d'édition de cartes postales intitulé NEUF VIES, dont le premier sujet est l'autoportrait. Les cartes viennent de sortir des rotatives de L'Aventure Carto et nous avons le plaisir de vous présenter aujourd'hui le résultat des cogitations des illustrateurs ayant accepté le défi.
 
Chacune des cartes est disponible chez son auteur.
La série de 9 cartes postales, tirée à 120 exemplaires en quadrichromie offset au format 10x15cm, est en vente chez :
John SCARROTT - 14 rue de la Folle Avoine - F 94440 MAROLLES EN BRIE
 
ANH 1
AYM 44
BLA 93
CP 1463
© TRUC ANH
© MARTIAN AYME
© PATRICK BLANCHARD
© ERGON
Sans titre
Lotoportrait
Tête de gondole
Autoportrait à la meuf
       
JEU 2
KER 23
ROU 14
VUA 1
© PIERRE JEUDY
© YVON KERVINIO
© ANDRÉ ROUSSEY
© ROLAND VUADENS
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Ni robot ni craché
       
SOMMAIRE
CARTES BRETONNANTES
 
 
Vive la Bretagne
48 cartes postales extraites du dernier livre de
Pierre LEGALL
 
L'Aventure Carto vient encore de sévir ! Yvon Kervinio a édité en cartes postales noir et blanc en impression bi-tons, tirées à 200 exemplaires, une très belle série de 48 photographies issues du livre VIVE LA BRETAGNE rélisé par le photographe Pierre LEGALL. Il va de soi que ces cartes sont reservées aux amateurs de bretons, car les autochtones y sont très présents, vraiment très présents.
Les cartes sont en vente au prix de 1€ la carte franco (commande minimale de 8 cartes, 3 exemplaires maximum de la même carte par commande). Adressez vos commandes à :
L'AVENTURE CARTO - BP 59 - 13 rue du Château de la Garenne - F 56410 ETEL - Tél/Fax : 00.33.(0)2.97.55.24.62
 
LGA 1
LGA 4
LGA 3
LGA 5
LGA 2
© PIERRE LEGALL
Rennes
Fougères
Lesconil
Landivisiau
Morlaix
         
SOMMAIRE
CRÈME CHANTILLY
 
MARTIAN AYME
Marianne des exclus... ...riez pour nous !
ou La Marianne-Chantilly !
Le "concours Marianne" lancé par La Poste pour la maquette du prochain timbre courant a été un succès populaire : presque 50000 maquettes reçues !
Il en est sorti une sélection de 100 maquettes, visibles sur internet, dont pour une part non négligeable le graphisme respirait le clonage plus que la recherche d'une création vraiment personnelle... l'air du temps peut-être ?
M'étant autorisé, pour pouvoir les étudier à tête reposée, à recopier les 100 minuscules vignettes, je me suis amusé à introduire la mienne au milieu de leur petite confrérie, elle fait tache, et quelle tache, un pavé dans une mer de clones !
Au final la maquette choisie ne devrait faire hurler personne. Marianne regarde vers le haut à droite (gage de dynamisme), le trait, bien qu'un peu fluet (ne prend pas en compte la nécessité implicite d'une grande surface coloré puisque chaque timbre de la série est monochrome ***), est assez vivant, équilibré, et honnêtement mis en page ; elle répond à la lettre aux critères du cahier des charges... Marianne consensuelle, Marianne appartient à tous les français, on peut simplement regretter qu'elle soit si esthétiquement consensuelle.
MARIANNE CHANTILLY
© LA POSTE & LAIT DU FOREZ
Lait de jouvence
Gentille, trop gentille Marianne, l'air un peu jeunette, tu respires à plein la béatitude heureuse, il te manque un petit air gavroche. Que la révolution est loin de ton bonnet phrygien !
À peine avais-je vu la maquette de notre prochaine Marianne que m'a sauté aux yeux une certaine parenté de graphisme avec une certaine image, que j'ai vue quelquefois sans jamais vraiment y prêter attention, sur les bombes de crême chantilly qu'il m'arrive parfois d'acheter dans un petit supermarché à la campagne, et qui respire, elle aussi la béatitude heureuse : trait vivant, équilibré, et honnêtement mis en page... Je n'y avais jamais prêté la moindre attention auparavant. Marianne m'aurait-elle ouvert les yeux ? Pardonnez-moi de vous décevoir en m'arrêtant là, mais je m'abstiendrai de tout autre commentaire !
 
*** La solution, fort honorable au demeurant, a été de faire apparaître le dessin en négatif sur fond de couleur, l'honneur est sauf, la couleur aussi
 
AYM 46
Martian AYME
 
SOMMAIRE
VOYAGE VOYAGE
 
Quelques cartes du bout du monde
 
PFX 3
PFX 1
PFX 2
© François-Xavier PRÉVOT
L'enfant
Elias médite
La route continue
 
François-Xavier PRÉVOT
Photographe-Voyageur
 
Si vous aimez le dépaysement voici quelques nouveautés d'un voyageur dans des contrées lointaines.
Tibet : la petite fille qui boit à un bol - le cheval avec le ciel bleu orageux.
Sahara Algérien : le touareg qui regarde le paysage.
le Mali : la pirogue.
 
Les cartes postales imprimées à 1000 exemplaires sont disponibles chez l'auteur.
Prix de vente à l'unité : 1euro 50. (+1 euro de frais de port) - Lot de 4 cartes au choix : 5 euros (+1 euro de frais de port)
 
SOMMAIRE
CLUJ-NAPOCA
 
 
CATALOGUE DU FESTIVAL 2003
© OVIDIU PETCA
Couverture du catalogue 2003
 
Festival International d'Arts Graphiques, Cluj-Napoca/2003
 
INTERNATIONAL MINI PRINT BIENIAL (Festival International de gravure de petit format)
OVIDIU PETCA - C.P. 1132 - O.P. 1 - 400750 CLUJ-NAPOCA - ROMANIA
Mel : ovidiupetca2002@yahoo.com
 
Nous venons de recevoir dans notre boite à lettre, le catalogue de l'exposition de gravures de petit format 2003 de la Ville de Cluj-Napoca en Roumanie. Ce livre de 194 pages très fourni en illustrations d'œuvres de participants aux diverses expositions ravira les amateurs d'estampes désirant découvrir la production des artistes des pays de l'est de l'Europe et dans une moindre mesure la production du reste de l'Univers.
Pendant la même période eu lieu l'exposition BREAKFAST WITH DRACULA au MUSEUL NATIONAL DE ARTA de CLUJ-NAPOCA du 3 au 30 octobre 2003, exposition internationale d'art postal à laquelle participèrent entre autres les artistes français Ergon, F.P., Loren et Reine Shad Factory. Toute les œuvres envoyées n'ayant pas pu être reproduites, nous offrons à vos yeux éblouis la reproduction numérique de la carte postale pièce unique d'Ergon réalisée à cette occasion.
 
CP 1405
© ERGON
Breakfast with Dracula (CP1405)
 

Festival International d'Arts Graphiques, Cluj-Napoca/2005
 
La prochaine biennale aura lieu du 1er au 30 octobre 2005. Les travaux doivent être envoyé avant la date limite du 31 mai 2005.
 
SOMMAIRE
(94)
 
 
MARTIAN AYME
 
Les désirs incomplets
Martian AYME
7 poèmes illustrés de 7 dessins de l'auteur
livre n°(94) de la collection "La collana dei numeri" dirigée par le peintre Claudio Granaroli
Signum edizione d'arte
20021 Bollate (Milano-Italy) - Via Galileo Ferraris, 125
Tél. : (+39) 02.333.00.814. r.a. - Fax (+39) 02.333.00.256 - Mel : signumbollate@tin.it
 
AYM 45
© MARTIAN AYME & SIGNUM EDIZIONI D'ARTE
Couverture du livre "Les désirs incomplets"
 
Bien après Victor Hugo qui écrivit 93, Martian Ayme vient plus modestement de commettre sous le numéro 94, un petit livre de poésie d'un format 10x14cm comportant 40 pages chez un éditeur italien qui porte un intérêt certain pour l'art même lyonnais.
Pour vous mettre l'eau à la bouche, nous vous proposons en exclusivité mondiale sur internet le premier poème.
 
Ce lit trouble de soi
 
Est-ce le sein
Ou bien le lit
Est-ce le sexe entre les cuisses
Et ce bien-être
Et cette angoisse
Est-ce méprise
Ou bien la vie
 
SOMMAIRE
ALLO NANTES !
 
 
Les Journées Nantaises de la Carte Postale 2004
Les 6/7 novembre 2004 au Parc de la Beaujoire
 
PEG 82
MAU 1
© PÉGÉ
© YVAN MAUGER
C'est l'Yvon de la carte moderne qui cause
Morgan sur la ligne droite des Hunaudières
 
Une fois de plus les Journées Nantaises de la Carte Postale, organisées par le Club Cartophile du Pays Nantais, se sont déroulées dans une folle ambiance de fête. Les 4 cartes postales sur les 24 heures du Mans, réalisées par Yvan Mauger, de la série éditée à 150 exemplaires par le club, et ornées d'un timbre à date avec un magnifique poisson à l'œil timbré créée spécialement pour l'occasion, volaient joyeusement d'un stand à l'autre dans l'immense salle d'exposition de La Beaujoire. L'espace André Santerre et un texte de Christian Lejeal inséré dans la brochure de présentation du salon étaient dédiés à la mémoire de Christian CHABERT. De nombreux illustrateurs étaient présents et quantité de trophées ont été distribués. Il est à noter que le nombre de prétendants aux trophées est presque aussi important que le nombre des illustrateurs participants au salon, ce qui atteste de la générosité des organisateurs (dont l'une des devises est "Il n'est jamais trop fait") à l'égard des illustrateurs de cartes postales.
 
Selon notre envoyé spécial dans les innombrables allées du salon à l'affluence moyenne, les Journées Nantaises de la Carte Postale sont quand même une manifestation de "classe" entourée par d'autres expositions (mycologique, habitat, féline) dans un lieu bien sympathique. L'ambiance était assez bonne, surtout autour du saucisson de Jean-Philippe Porcherot et du plateau de fruits de mer de la soirée de gala, bien que le sujet de préoccupation majeur des dessinateurs en goguette fut la concurrence effrénée entre Enghien et Montmorillon ainsi que le dilemme posé aux participants à ces deux manifestations concomitantes. C'est con, comme dirait ma tante, qui en a dans l'ciboulot.
 
Les créateurs présents :
 
Jean Marie AUBIN - Jean-Pierre BARZAZI - Jacques BIZ - Xavier BONASTRE - Agnès CHABERT - Jean CLAVAL - Sandrine COCHARD - Francine COUDRAY - Bernard DELFRAISSY - Anne FAYOLLE - Jocelyn GILLE - Frédéric GUERIN - Colette HAMELIN - Patrick HAMM - Louis HENAFF - Nicole HUET - Pascal JULIEN - Yvon KERVINIO - Jacques LAFFONT - Christian LAMY - André LE GUILLOUX - Noël LE QUEMENT - Rosemarie MATHEVET - Yvan MAUGER - Yves MAURICE - Jean-Louis MAURIN - Bernard NANTY - Jean Louis NESPOULOUS - Jean-Philippe PORCHEROT - Jean QUINQUIS - Géo THIERCY - Monika THOMAS - Philippe TOUCHARD - Gaston TOURAINE - VISUALA
 
Les prétendants aux 10e trophées de la Carte d'Or :
 
Arts plastiques : Jocelyn GILLE - Patrick HAMM - Serge MOGÈRE
Événements : ACP DE COURPIÈRE (association Arts, Culture et Patrimoine) - Jacques BIZ - Noël LE QUEMENT
Humour : Jaques BIZ - Pierre GAUTHIÉ - Géo THIERCY - Gaston TOURAINE
Illustrateurs : AR ROUÉ - Jean CLAVAL - André LE GUILLOUX - Pierre ORIOL (ABC de la BD) - Jean-Philippe PORCHEROT
Photographes : - Bernard DELFRAISSY - Pierre LE GALL - Jean-Louis MAURIN - Jean QUINQUIS - Philippe TOUCHARD
Cartes sur la carte : Claude COUDRAY - Colette HAMELIN - André LE GUILLOUX
 
Les lauréats des 10e trophées de la Carte d'Or:
 
Carte d'or et Prix du public : Pierre LEGALL
Arts plastiques : on sait pas ou y'a plus ?
Événements : ACP DE COURPIÈRE (association Arts, Culture et Patrimoine)
Humour : Géo THIERCY
Illustrateurs : Jean CLAVAL
Photographes : - Bernard DELFRAISSY
Cartes sur la carte : Claude COUDRAY
 
SOMMAIRE
À L'HEURE D'ERGON
 
 
Ergon ou Ergon ?
 
La société Bvlgari vient de commercialiser une très belle montre Ergon qui bien qu'elle n'ait rien à voir avec les montre Ergon lancées par Ergon Éditeur il y a plus de 10 ans est également un beau cadeau à faire à un être proche même lointain.
 
ERGON BULGARI
MOB LAM 28
© BULGARI
© ERGON
   
Ergon de Bvlgari
Ergon d'Ergon Éditeur
Montre or blanc, cadran anthracite, bracelet en alligator noir mouvement automatique, étanche jusqu'à 30 mètres.
Montre métal, cadran pièce unique Ergon, bracelet en cuir noir mouvement automatique, étanche probablement jusqu'à 30 mètres, mais nous n'avons pas vérifié car la plongée sous-marine c'est pas vraiment notre truc.
Prix : 7600 €
Prix : 150 €
 
Quelle montre choisir, là est la question ?
 
Si pour vous l'argent n'est pas un problème, achetez les deux modèles.
Si votre budget est limité, faite l'acquisition d'une montre Ergon Éditeur.
Si vous aimez les montres pour leur qualité technique et esthétique, achetez la Bvlgari.
Si vous aimez les montres pour leur qualité artistique, achetez l'Ergon Éditeur.
Si avez les moyens et si vous aimez les montres surtout pour leur qualité artistique, achetez pour 7500€ d'œuvres d'art mécanique chez Ergon Éditeur, soit 50 montres que vous offrirez à tous vos amis les plus chers.
 
SOMMAIRE
UN LIVRE DU PÈRE FORÉ
 
 
FOR 1
© PHILIPPE FORÉ
Couverture du livre
 
L'œuf du jour
livre de pensées et d'illustrations de Philippe Foré
ÉDITIONS AEDIS à F 03200 VICHY
 
L'ilustrateur et affichiste Philippe FORÉ vient de commettre un livre de pensées profondément humoristiques de 190 pages, préfacé par Claude Sorel, avec une illustration en noir et blanc par double page. Le prix de vente de L'œuf du jour : 10€ + frais d'envoi chez Philippe FORÉ - Le Breuil - F 78113 GRANDCHAMP - Mel : forevert@orange.fr
 
Deux extraits du livre pour vous donner l'eau à la bouche :
 
"Dès que l'ébéniste a terminé, c'est le meuble qui commence à travailler."
"L'oubli naît de la chute des souvenirs dans des trous de mémoire."
 
SOMMAIRE
V BOOK 1
 
Nouveau logiciel de gestion pour artistes plasticiens
 
vBook1
infos@zoftware.fr - http://www.zoftware.fr
 
Nous avons reçu dans notre boite à lettre électronique une publicité pour un nouveau logiciel de gestion pour artistes plasticiens, galeries d'art et librairies. Nous vous en faisons la publicité sans toucher un centime de l'éditeur, parce que nous savons que les artistes sont de mauvais gestionnaires, ce qui n'est pas grave pour ceux qui ne vendent pas mais peut être rédhibitoire pour ceux qui veulent mener une carrière internationale dans le monde entier.
 
Spécifications du logiciel :
Gestion de vos œuvres : dimensions, prix, suivi, impression de catalogue et de certificats d'authenticité, présentation en diaporama, importation des images par lot, etc.
Gestion des articles de presse : importation de documents Word, PDF, etc.
Gestion des contacts : fonctions de mailinglist, impression de lettres, d'étiquettes, etc. Édition et impression des factures saisie semi-automatique, calcul automatique du net à payer, signalisation des factures non réglées.
Gestion de la comptabilité : calcul automatique du chiffre d'affaire, saisie des charges, consultation et impressions des statistiques.
Gestion des projets et tâches : signalisation des tâches du jour au lancement, calendrier.
Suivi des cassettes vidéo (dv-cam, mini-dv, mini-disque...) : pour les artistes pratiquant la vidéo. Listage du contenu des cassettes en cours d'utilisation ou de stockage, insertion d'extraits vidéo.
Organisation des favoris internet et des mots de passe : stockage des sites internet favoris, des divers mots de passe, numéros de série, identifiants de connexion, etc., classement par préférence.
Fonctions diverses : tri, recherche complexe, exportation des informations vers d'autres logiciels, importation d'une large gamme de formats de fichiers, synchronisation des données avec un ordinateur de poche (Palm, Pocket PC*)
Prix : 79 €. Distribué en ligne. Version d'évaluation téléchargeable. Après l'achat d'une licence d'utilisation, la version d'évaluation devient une version complète. Visite guidée de vBook 1 en vidéo (connexion internet requise).
* FileMaker 7 mobile requis.
 
Si après tout cela vous ne devenez pas riche et célèbre dans l'année, ce sera entièrement de votre faute.
 
SOMMAIRE
L'OR DES SITES
 
ARTISTES 
LOREN (site de l'artiste lyonnais - peintre verrier)http://www.zone-help.com/Loren
CARTES POSTALES  
LEDOGAR Marc (site de l'artiste - cartes postales)http://art-ledogar.com
PRÉVOT François-Xavier (photographe)http://www.fx-images.com
ENCYCLOPÉDIES 
POURPRE (tout sur les couleurs)http://www.pourpre.com
WIKIPEDIA (encyclopédie généraliste gratuite et libre)http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil
PRESSE 
THE WORLD PRESS (2641 quotidiens répartis sur 192 pays)http://www.theworldpress.com
SALON D'ART  
art/salons/fr/lille ART-EVENThttp://www.art-event.net
SOMMAIRE
NOUVEAUTÉS
(œuvres du XXIe siècle de différents éditeurs)
 
CP 1462
 CP1462 - ARTCARD
 © ERGON - 7 rue de Vendée - F 68800 VIEUX THANN
 Carte postale pièce unique à l'acrylique sur papier couché format 10,7x17cm.
 Exposition d'art postal lancée par le SHARJAH ART MUSEUM - P.O.Box 19989 - SHARJAH - United Arab Emirates.
CP 1462
 
voir SHARJAT ART MUSEUM
 
CP 1463
 CP1463 - AUTOPORTRAIT À LA MEUF
 © ERGON - 7 rue de Vendée - F 68800 VIEUX THANN
 Carte postale de la série AUTOPORTRAIT éditée par John Scarrot, en quadrichromie offset sur format 10,5x15cm.
 C'est le genre d'artiste qui est moins beau en vrai.
CP 1463
 
prix de vente atelier : A (voir tarif ergon)
SOMMAIRE
LA CARTE POSTALE ANCIENNE DU MOIS
(carte postale du XXe siècle)
 
CP 1108
  CP 1108 - TÊTE
  © LAURENCE SETTON
  Carte postale éditée par ergon-editeur à 50 exemplaires signés et numérotés de 1/50 à 50/50, en sérigraphie sur carton pur coton, format 12x17cm . 12 variantes dans le tirage.
  

Plus sobre c'est difficile.

CP 1108 (ref Ergon)
  
voir LAURENCE SETTON
SOMMAIRE
 
Nous signalons aux illustrateurs de talent que des jeux cartophiles fonctionnent actuellement dans le cadre d'Ergon Éditeur (CP 1258 - CP 1259 - CP 1265 - CP 1266 - CP 1270 - CP 1271 - CP 1272 - CP 1273 - Jeu2002).
 
CP 1265-A190
CP 1265-R189
CP 1265-A188
CP 1265-R187
CP 1265-A184
         
CP 1265-A190
CP 1265-R189
CP 1265-A188
CP 1265-R187
CP 1265-A184
© MARTIAN AYME
© ERGON
© DANIEL BRUGÈS
© ERGON
© ZENON
 
SOMMAIRE
LES MELS D'ERGON
 
LA PHOTO DU JOUR
Le principe : une photographie numérique réalisée par Ergon au format carré. Mel à parution irrégulière, contrairement à ce que laisserait entendre le nom.

LA CARTE POSTALE DU JOUR
Le principe : une carte postale réalisée par Ergon sur un carton pur coton format 12x17cm (CP 1460), dont l'image numérique vous est envoyée sous forme de mel. Mel à parution irrégulière, contrairement à ce que laisserait entendre le nom.

Comme nous ne voulons pas encombrer vos boîtes à lettres électroniques avec des courriers non désirés, l'envoi systématique de LA PHOTO DU JOUR et/ou de LA CARTE POSTALE DU JOUR ne se fera que sur demande d'abonnement gratuit à l'adresse ergon@ergon4.fr
 
SOMMAIRE
LE CÉDÉROM ERGON
Pour visualiser les vignettes des pochettes de cédéroms de la série CP 1300, cliquez sur le carré rouge. vous serez connecté à la page correspondante du site ergon-editeur.fr - les pochettes suivies d'un carré rouge ne sont plus disponibles .
VIGNETTES DES POCHETTES CP 1300
En cas de commande n'oubliez pas de me faire parvenir vos adresses postale et électronique.
CP 1300
CP 1300-81
CP 1300
 
Le CD-Rom ERGON À JOUR (690 Mo en HTML - pour PC uniquement) EST DISPONIBLE EN VERSION D'ART POSTAL

CP 1300 VERSION D'ART POSTAL, signée et numérotée, avec dessin original : CD-ROM CARTE POSTALE DE COLLECTION DU SITE À JOUR CARTOLISTE (EXCEL), INSÉRÉ DANS UNE POCHETTE PIÈCE UNIQUE, SIGNÉE ET NUMÉROTÉE.
 
SOMMAIRE
®.gon.33
 
si vous ne désirez plus recevoir LE MEL D'ERGON qui annonce la parution de cette lettre, si vous avez des informations à communiquer concernant le sujet de cette lettre, veuillez écrire à la rédaction par courrier postal ou électronique. Les anciens numéros sont disponibles sur le cédérom et le site internet.
 
ERGON - 7 rue de Vendée - F 68800 VIEUX THANN - Tél. : 00.33.(0)3.89.37.25.74
 
site
 
ASCENSEUR